BIENVENUE CHEZ DODOVANILLE

23 juillet 2017

Château de Bussy-Rabutin (Balades en France - Bourgogne)

A la découverte des trésors cachés...

Niché dans un site boisé, le château de Roger de Rabutin, comte de Bussy et célèbre libertin du XVIIème siècle est orné d'un décor peint exceptionnel.

 Le château est entouré d'un magnifique jardin à la française.

IMGP7523___Copie

Avant de continuer la visite, je voudrais vous parler de Roger de Bussy-Rabutin (allez savoir pourquoi, ce personnage m'a tout simplement charmée !!!)

IMGP7585

Né en 1618 à Epiry, près d'Autun, Roger de Rabutin, Comte de Bussy fait ses études chez les jésuites au collège d'Autun puis de Clermont à Paris. A 16 ans, il commande un régiment lors de sa première campagne militaire. A 23 ans il est emprisonné cinq mois pour avoir laissé son régiment se livrer à la contrebande de sel. En 1645, il succède à son père dans la charge de lieutnant général des armées du roi. Il participe à la Fronde puis rallie Louis XIV et reçoit la charge de maître de camp général de la cavalerie légère en 1653.

En 1654, il écrit à l'imitation de la "Carte de Tendre" de son amie Mademoiselle de Scudery, une "Carte du pays de Bracquerie" moquant les histoires galantes de la cour. Ses couplets sur les amours du Roi avec Marie Mancini, lui valent un premier exil de quelques mois. En 1660, dans son roman satirique "Histoires amoureuses des Gaules", il relate les intrigues amoureuses de la cour tout en masquant le nom des protagonistes. Il en réserve la lecture à ses meilleurs amis. Mais en 1662, la Marquise de Montglas, le prête, à son insu, à Madame de la Baume qui le fait imprimer en Hollande et le diffuse à la cour. Une suite, visant l'entourage du roi et dont Bussy se défend d'être l'auteur, provoque sa disgrâce. Emprisonné le 17 avril 1665 puis libéré en 1666, Bussy est condamné à l'exil.

Ah, les femmes !!!!!

IMGP7584

 Cet ancien manoir du XIVème siècle connaît plusieurs propriétaires issus des grandes familles bourguignonnes : les Chastillon puis les Rochefort. Ensuite, en 1602, François de Rabutin achète la baronnie de Bussy et en fait son patronyme. Son petit-fils Roger de Bussy-Rabutin, contraint à l'exil par Louis XIV en 1666, crée dans le châteaun rénové par ses parents un décor intérieur unique en son genre.

Acquis en 1733 par Etienne Dagonneau de Marcilly et son épouse, le domaine est réhabilité . En 1792, le château est mis sous séquestre et le mobilier vendu. Les propriétaires se succèdent, le château se dégrade mais sera consolidé par le maire du village de 1820 à 1832. Le Comte Jean-Baptiste de Sarcus achète le domaine en 1835. Il achève la résurrection du château et le fait classer monument historique en 1862. C'est en 1929 que l'Etat devient propriétaire et engage des travaux de conservation et de restauration très réussis.

Le domaine

S'étend sur 34 hectares, le parc compte douze hectares et forme un écrin de verdure. L'avant cour est composée d'allées en patte d'oie, comme à Versailles. 

IMGP7577

La cour d'honneur

Plan en U, limité par quatre tours rondes et entouré de douves. Les galeries formant les ailes du château sont construites vers 1520 dans un style Renaissance. La façade du corps de logis principal, transformé au XVIIème siècle, est achevé en 1649.

La chapelle de plan carrée est logée dans la tour sud-ouest.

IMGP7525

IMGP7529

IMGP7575

IMGP7576

Roger de Rabutin occupe son exil sur ses terres bourguignonnes en aménageant l'intérieur du château. Les quelques trois cents portraits qu'il rassemble affirment son intérêt pour l'histoire de France et la généalogie, tant royale que familiale. Il commande des copies effectuées soit à partir de tableaux originaux, soit à partir de recueils de gravures. Les tableaux sont encastrés dans des lambris de menuiserie fixe qui ont l'interêt de renforcer l'isolation contre le froid et l'humidité.

IMGP7547

IMGP7549

La salle des Hommes de guerre

65 portraits de personnalités militaires françaises et étrangères, choisies par Bussy, de Bertrand du Guesclin à lui même.

IMGP7537

Au cours du XVIIème siècle, les jésuites contribuent au développement de l'usage didactique des images. Roger de Rabutin semble s'être inspiré du recueil du père Pierre Le Moyne intitulé "De l'art des devises". Ces inscriptions, scènes mythologiques et devises traduisent le savoir de Roger de Rabutin, alimenté par la correspondance régulière avec sa célèbre cousine, la Marquise de Sévigné. Il raconte avec humour sa nostalgie d'exilé tenu éloigné de la cour du roi Louis XIV.

IMGP7541

La chambre de Bussy

Cloisonnée en trois pièces avant 1835, a été réaménagée par le comte de Sarcus avec un mobilier du XIXème siècle. On y trouve des portraits des maîtresses des rois de France et des dames de la cour. Un tryptique réunit la seconde femme de Bussy, Louise de Rouville, Madame de Sévigné, et sa fille Madame de Grignan.

IMGP7538

IMGP7540

Quant à moi, j'ai particulièrement aimé "Le cabinet de la Tour dorée", inspiré de l'ancien salon des Dames de Versailles, on y trouvent les portraits envoyés par ses amies, les "belles femmes de la cour". Bussy s'est amusé en ajoutant un commentaire caustique en-dessous de chacun !

IMGP7543

IMGP7545

IMGP7546

Les jardins

Magnifique jardin à la française, le grand bassin qui récupère les eaux des douves. On y admire également de magnifiques rosiers, des plantes vivaces.

J'ai donc appris ce qu'étaient des "exèdres" des espaces de repos agrémentés de charmilles.

IMGP7564

IMGP7560

IMGP7563

 C'est ainsi que se termine notre visite au Château de Bussy-Rabutin, nous avons eu un véritable coup de coeur, pour cet endroit, sa discrétion, son charme, son histoire et tout ce qui s'y rattache.

IMGP7572

Ici, le temps semble s'y être arrêté...

IMGP7580

Ah, une dernière petite surprise...

La parade (la fin...)

IMGP7586

IMGP7588

Toutes mes infos proviennent du Centre des Monuments nationaux.

Le château de Bussy-Rabutin se visite de Mai à Septembre

Château de Bussy-Rabutin

21150 Bussy-le-Grand

Tél : 03 80 96 00 03

www.monuments-nationaux.fr

IMGP7517

 

 

 

 

 

 

Posté par dodovanille à 19:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 juillet 2017

Il était temps de vous en parler !

Coup de coeur pour ce roman historique basé sur des faits réels et dramatiques.

"La part des flammes" Gaëlle Nohant

Fin du XIXème siècle, à Paris, lors d'une vente de charité courrue par le Tout Paris, un endroit où il faut être "vu" un terrible incendie va anéantir une partie du Bazar de la Charité, en laissant derrière lui un spectacle de désolation. Cet évènement tragique va bouleverser la vie de plusieurs personnages qui n'auraient jamais du se rencontrer, se fréquenter. Mais surtout, l'auteure insistera sur la destinée de trois femmes, trois héroïnes au caractère bien trempé. Un récit écrit avec subtilité. Une passionnante fresque historique doublée d'une intéressante étude des moeurs de l'époque.

IMGP7422

 " Mai 1897. Le Tout Paris se presse à la plus mondaine des ventes de charité. La charismatique duchesse d'Alençon, petite soeur de Sissi, a pris deux jeunes femmes sous sa protection en dépit du qu'en-dira-t-on. Scellant le destin de ces trois héroïnes, l'incendie du Bazar de la Charité bouscule ce monde cruel et raffiné et plonge Paris dans le deuil. Mais il permet aussi des amours et des rapprochements imprévus, des solidarités nouvelles, des libertés inespérées. Car naître à soi-même demande parfois d'en passer par le feu "

 Un roman qui se lit d'une traite !

Posté par dodovanille à 10:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juillet 2017

Trois Auteures pour...

Un été lecture en dilletante !

"La Collection Brading" Patricia Wentworth

Nous retrouvons la délicieuse Miss Silver, son sac et ses pelotes de laine ! Ne pas se fier à son côté "vieille demoiselle discrète, effacée" (Agatha Christie s'en est inspirée pour créer sa Miss Marple), Maud Silver, voit tout, entend tout, devine tout, a une solution pour tout, et donc résout tout !! Elle est perspicace, toujours prèsente là où on ne l'attend pas... Autour d'une tasse de thé par exemple !!!!

DSC_0286

" Lewis Brading a peur. Propriétaire d'une collection de bijoux fameuse et hors de prix, il craint pour les trésors qu'il a amassés. Quand il fait appel aux talents de détective privé de Miss Silver, celle-ci refuse sans ambages. Mais quinze jours plus tard, lorsqu'elle reçoit une lettre de Brading réclamant à nouveau son aide, il est trop tard : les journaux annoncent son assassinat. Pétrie de remords, Miss Silver n'aura de cesse de démasquer le coupable, et cette nouvelle enquête la plongera dans l'univers trouble des collectionneurs. "

" Le crucifié de Farriers'Lane " Anne Perry

Que deviendrait Thomas Pitt sans son adorable, pétulante, dynamique, efficace femme Charlotte ! Les voilà à nouveau face à une grave erreur judiciaire. L'inspecteur Pitt trouvera en son épouse une alliée de taille pour arriver à faire éclater la vérité. L'Aristocratie britannique n'a qu'à bien se tenir, le rang ne suffit plus !

IMGP5052

" Alors que Thomas et Charlotte Pitt assistent ensemble, une fois n'est pas coutume à une représentation théâtrale, le juge Samuel Stafford meurt empoisonné dans une loge voisine. Il s'apprêtait à rouvrir le dossier d'un homme condamné cinq ans plus tôt à la pendaison pour le plus horrible des meurtres. L'inspecteur Pitt se retrouve donc avec deux enquêtes criminelles à mener ; or police et magistrature ne semblent guère disposée à lui faciliter la tâche. Heureusement Charlotte est à ses côtés pour l'aider à découvrir la vérité."

 " Le secret des Enfants-Rouges " Claude Izner

Une enquête bien difficile à résoudre pour Victor Legris, dans ce Paris bouillonnant de la fin du XIXème siècle, l'instabilité politique et la révolution industrielle, il va avoir du fil à retordre pour démasquer le cambrioleur d'une pièce qui à première vue n'a aucune valeur marchande, sauf qu'elle appartient au père adoptif de notre libraire, journaliste, détective privé à ses heures perdues !! Une course folle dans Paris qui le mènera au quartier des Enfants-Rouges, un endroit mal famé, où grouillent des personnages inquiétants. Son enquête sera semée d'embûches, mais comme à son habitude Victor Legris en fin limier et malgré les dangers qui le guettent, démasquera le voleur et l'assassin !

IMGP5882

" En ce jour d'avril 1892, à paris, toute l'équipe de la librairie des Saints-Pères est sens dessus dessous ! L'appartement de Kenji Mori, l'associé et père adoptif de Victor Legris, vient d'être cambriolé. Mais, fait étrange, les voleurs n'ont emporté qu'une coupe exotique sans valeur. Bientôt, le libraire enquêteur va découvrir combien cet objet attise les convoitises...Dans un Paris hanté par la peur des attentats terroristes, au lendemain de l'arrestation d'un certain Ravachol, Victor Legris est entraîné dans une enquête en forme de cache-cache fatal qui le conduira dans le milieu des chiffonniers parisiens et au coeur du quartier des Enfants-Rouges. "

J'aime beaucoup la couveture de ce livre de Claude Izner d'après un tableau de Jean Béraud intitulé "Sortie du Lycée Condorcet (détail)" au Musée de la ville de Paris, Musée Carnavalet.

Bonnes vacances à toutes et tous !

quant à moi je serai présente tout l'été

Ici...

IMGP7415

 

 

 

 

 

Posté par dodovanille à 11:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 juillet 2017

Balades en France, Lyons-La-Forêt (Eure)

La lumière d'une journée printanière, se perdre dans la campagne Normande...

Forêts, villages, chemins, la Vallée de la Seine...

Tout semble s'être s'arrêté ici...

Au coeur de l'une des plus belles hêtraies de France, d'Europe, nous découvrons l'un des plus beaux villages de France

Lyons-La-Forêt

IMGP6968__2_

Petite commune du département de l'Eure (Normandie), elle se distingue particulièrement, par ses magnifiques maisons à pans de bois, sa Halle de la Place Bensade.

Un endroit privilégié, choisi par de nombreux artistes et cinéastes (Maurice Ravel, Jean Renoir, Claude Chabrol...)

 

IMGP6946

IMGP6947

 

 

IMGP6953

Et des guides pas commes les autres...

 

IMGP7672

Des années durant accompagné de sa femme, Martine, lui, griffonnant des notes, elle prenant des photos, il s'est perdu à plaisir dans la campagne normande et la vallée de la Seine.

La Halle

 

IMGP6951

 

"...La Halle est au coeur de cette harmonie. Sous les vastes pans de son toit de tuiles normandes, toutes les poutres entrecroisées, jusqu'à l'étonnante rusticité de l'escalier escamotable, donnent la sensation de se retrouver dans un ancien bateau.." Extrait "Les chemins nous inventent" Philippe Delerm

IMGP6955

"... Rouge, vert et blanc. Rassurez-vous ; les couleurs du présent n'ont rien de criard, de choquant. Tous les ocres, tous les bruns du passé en adoucissent l'équilibre : la beauté, la gaieté ont réussi leur pacte. Ce Lyons à déguster en flâneur, en touriste, donnerait bien envie d'y vivre tout simplement..." (Extrait, Philippe Delerm)

IMGP6959

IMGP6960

IMGP6958

IMGP6949

IMGP6956__2_

"... A s'écarter un peu du centre, de la halle, on prolonge le charme au lieu de l'atténuer. Derrière les grilles, les jardins ombrés ont la tonalité du "Déjeuner de Manet" : sur la paix des choses on sent que vont venir des cris d'enfants..."

 

IMGP6965

IMGP6971

 

 

"Les chemins nous inventent. Il faut laisser vivre les pas" Philippe Delerm

IMGP6982

Merci à nos amis Marie-Claude et Alain pour cette balade, flânerie, promenade !

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par dodovanille à 19:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 juin 2017

Hommage à une Grande Dame

Respect, Estime et Admiration

Au revoir Madame Simone Veil

Relire absolument son autobiographie

DSC_0283

" Simone Veil, personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée, en France et à l'étranger ; dans cet autobiographie, elle s'y montre telle qu'elle est : Libre, véhémente, sereine. "

 

 

 

Posté par dodovanille à 12:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 juin 2017

Balades en France, Samois-sur-Seine (Seine et Marne)

Niché à la lisière de la forêt de Fontainebleau, situé au bord de la Seine, nous avons découvert grâce à nos guides locaux, ce charmant et discret petit village du département de la Seine et Marne.

SAMOIS-SUR- SEINE

De nombreux artistes et écrivains y avaient et ont trouvé refuge, le plus célèbre, le plus emblématique c'est bien...

Vous allez tout de suite le reconnaître !

IMGP6908

C'est bien lui...

IMGP6889

IMGP6890

IMGP6892

C'est dans cette maison qu'a vécu le grand, le talentueux Django Reinhardt, il repose dans le petit cimetière du village à l'abri des regards indiscrets.

Nous continuons notre promenade à la découverte du magnifique "Lavoir communal"

IMGP6873

IMGP6875

Admirer les jolies maisons aux façades fleuries, apprécier le calme, la douceur de vivre...

IMGP6885

IMGP6894

S'étonner devant cette sculpture naturelle !

IMGP6895

Emprunter les chemins de traverse pour arriver aux bords de...

IMGP6883

La Seine

IMGP6896

IMGP6904

Le Port fluvial

IMGP6900

IMGP6927

Continuer la balade et admirer les "charmes discrets des bords de Seine"

IMGP6902

IMGP6905

IMGP6906 

IMGP6918

IMGP6931

IMGP6934

Insolite "Lorsque la nature prend le dessus" que faire ?? S'adapter !!

IMGP6913

Se poser sur ce banc, écouter avec nostalgie le maître des lieux !

C'est donc en musique que je vous laisse.

 A très bientôt pour d'autres balades découvertes en France !

IMGP6939

 

Django Reinhardt CLIP performing live (1945)

IMGP6907

 

 

22 juin 2017

"Le livre des Baltimore" Joël Dicker

Quelle déception !!!

Autant j'avais dévoré et aimé "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert"

http://dodovanille.canalblog.com/archives/2013/09/07/27972333.html 

 Autant cette histoire de famille sur les Goldman de Baltimore et les Goldman de Montclair m'a vraiment déçue ! J'ai trouvé le récit trop long, un retour incéssant sur le passé, Marcus lui même m'a semblé perdu dans les méandres de sa saga familiale, une impression de déjà lu, de déjà vu. Rien de bien transcendant, je me suis même un peu ennuyée. Je n'ai pas retrouvé le dynamisme, le suspens qui m'avaient tant plu dans "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert". Disons, pour terminer sur une note positive, Marcus à travers cette histoire familiale, nous démontre la fragilité du "rêve américain" l'argent ne fait pas tout... Du jour au lendemain, la vie peut basculer et devenir un véritable cauchemar.

J'ai lu de nombreuses critiques très positives sur ce roman, moi je n'ai pas tout à fait adhéré...

IMGP6868

" Jusqu'au jour du drame, il y avait deux familles Goldman, les Goldman de Baltimore, et les Goldman de Montclair.

Les Goldman de Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de "La vérité sur l'affaire Harry Quebert", sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le le New Jersey.

Les Goldman de Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison de la banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.

Huit ans après le drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide de raconter, lorsqu'en février 2012 il quitte l'hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca-Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman.

Au grès des souvenirs de jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman de Baltimore et la fascination qu'il éprouva à l'époque pour cette famille de l'Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s'efffrite à mesure que le drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu'est-il vraiment arrivé aux Goldman de Baltimore ?

 Ma conclusion : se laisse lire !

Posté par dodovanille à 16:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 juin 2017

La couleur du jour...

Non, non pas le bleu mais...

Rouge !

Une petite recette très simple, pleine de fraîcheur de saison et délicieuse

Soupe de fraises

IMGP7611

- 500 gr de fraises

- 75 gr de sucre extra fin

- 1/2 jus d'orange

- 1/2 jus de citron jaune ou vert

Rincez et équeutez les fraises, réservez en 2 ou 3 pour la finition

Placez les fraises dans un grand bol, y ajoutez le sucre, le jus d'orange, jus de citron.

Mixez le tout

Versez le mélange dans une carafe et placez au frigidaire

Facultatif, vous pouvez aromatiser votre soupe en y ajoutant du sirop d'hibiscus, de violette, de coquelicot ou autres...

C'est un de nos desserts préférés, une année j'avais ajouté (un peu de Campari et une pincée de piment d'espelette)

Se déguste et se sirote à toute heure...

Servir dans une assiette creuse (pour les gourmands accompagnée de petits palets à la vanille)

IMGP7394

Ou dans des verres...

IMGP2279

 D'autres recettes de fruits rouge à venir, les framboises mûrissent, le temps de les cueillir !!! 

IMGP7403

 

Posté par dodovanille à 11:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juin 2017

J'avais vraiment hâte de vous en parler !

Je viens de terminer ce livre et j'étais impatiente de le présenter !

"Au Paradis des manuscrits refusés" de Irving Finkel

J'avais pourtant ma liste de livres lus déjà préparée, mais une fois n'est pas cotume, je vais trangresser l'ordre...Une histoire complètement loufoque, déjantée, absurde, amusante, irréelle j'en passe et des meilleures !

J'ai adoré, cette bibliothèque complètement atypique qui aiguise la curiosité et les interrogations.

Un Paradis pas tout à fait comme les autres, car ici sont rangés, stockés, préservés, cachés, les manuscrits refusés envoyés par leurs auteurs et on y trouve tous les genres littéraires, des biographies, des autobiographies, des histoires pour enfants, des romans à l'eau de rose, des journaux intimes, des policiers, des poèmes, du théâtre, des partitions musicales, des romans historiques, philosophiques, érotiques,  bref tout ce qui peut exister en littérature.

Le tout animé par une équipe passsionée de littérature en tout genre, certes excentrique mais tous très attachants, à commencer par Montague Patience le Conservateur en chef et sa secrétaire dévouée Mlle Rosemary Ogilvie.

IMGP7438

Malheur à qui voudra s'introduire dans ce chantre secret des livres refusés, oubliés...

J'ai succombé à ce récit, drôle et amusant, l'humour anglais dans toute sa splendeur, son absurdité et sa drôlerie !

"Sanctuaire ovni niché dans la campagne anglaise, dirigée par d'excentriques érudits, la Bibliothèque des Réfusés accueille TOUS les manuscrits retoqués par les éditeurs. Mais entre l'agaçante nouvelle bibliothécaire, une actrice grimée en étudiante fouinant des idées de films, des cambrioleurs un peu gogos et le défilé des aspirants écrivains, la mission n'est pas de tout repos ! Loufoque et délicieusement "british" : cette comédie originale est une insolente déclaration d'amour (et d'humour) à la littérature - en tout genre. "

L'auteur Irving Finkel est conservateur du Département du Moyen-Orient du British Museum de Londres, il est en charge de la plus grande collection de tablettes d'argile cunéiformes au monde. Il est l'auteur de "L'Arche avant Noé" dans lequel il relate la passionnante histoire du déluge. Il se tourne du côté de la fiction avec "Au Paradis des manuscrits oubliés" et c'est réussie.

Une merveille, un excellent moment de lecture !

 

 

Posté par dodovanille à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2017

Devinez qui est venu prendre le petit-déjeuner avec nous...

Ce matin !

IMGP9166

IMGP9165

IMGP9162

Il a l'air de bien apprécié !!!!Bonne journée !

Posté par dodovanille à 09:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,