Une fois de plus, j'ai lu avec un immense plaisir ces enregistrements pirates de Philippe Delerm.

J'aime ses remarques anodines, ses vocabulaires imagés, sa façon de rendre hommage à tout ce qui l'entoure, Philippe Delerm sait si bien capter les situations les plus banales, les objets les plus insignifiants, sous sa plume deviennent de véritables scénarios de petites joies, d'humour, d'étonnement de philosophie, de récréation.

Un régal...

IMGP7901

" Des textes courts, Ce sont des enregistrements pirates, des expressions, des bribes de phrases happées au passage, des scènes filmées à la dérobée dans la rue, dans les endroits publics, quais de gare, wagons de métro, places de marchés, plages. Parfois, c'est simplement un bruit, un graffiti.

Philippe Delerm pose sur ces éclats d'humanité un regard amusé qui débusque la saveur de l'instant. "

Extrait :

Ondes pacifiantes

" Le ronron du réfrigérateur. Une espèce de vibration électrique, a priori monocorde et ponctuelle, dont le déclenchement devrait à la rigueur susciter un vague agacement. Mais ce n'est pas du tout ça. Pourquoi le ronron du réfrigérateur fait-il du bien ? D'abord, si on le perçoit vraiment-pas seulement par les oreilles, il pénètre le corps entier, c'est que la cuisine est suffisamment silencieuse, qu'on a coupé le babil fleuve de la radio. Il monte dans les heures suspendues, des heures de rien, milieu de matinée, milieu d'après-midi, il joue sur la profondeur du silence, en donne la conscience en l'abolissant, c'est un bruit qui fait du silence...

...Téléviseur, téléphone, et même sonnerie de la porte d'entrée : tous les bruits, toutes les ondes domestiques agressent, traversent, bousculent. Le ronron du réfrigérateur au contraire émet des ondes pacifiantes, qui font chanter le gondolier sur la boîte de biscuits, donnent une consistance plus moelleuse aux madeleines sous leur Cellophane. L'eau qui bout devient vivante à l'heur du café, le chuintement de la soupe réchauffe à l'avance. Mais l'âme sonore de la cuisine, c'est le ronron du féfigérateur. "

J'ai refermé le livre, j'ai écouté "les Ondes pacifiantes" de notre réfrigérateur. Etonnant effectivement, ce murmure...

IMGP7429