Après le Musée des Impressionnismes, direction le "Clos Normand" chez Claude Monet

Mais avant d'aller plus loin, un peu d'histoire pour comprendre le choix de l'artiste pour Giverny

IMGP2986__2_

A la fin du XIXème siècle, Giverny est un village d'un peu moins de trois cents habitants, sur les bords de la Seine, près de son confluent avec l'Epte, à soixante-quinze kilomètres au nord-ouest de Paris et près de soixante kilomètres de Rouen.

IMGP2966

Monet y loue une maison en avril 1883, avec la famille Hoschedé, et y passe les quarante-trois dernières années de sa vie. En 1890, il trouve une habitation "La maison du Pressoir" qui correspond à ses goûts et à ses exigences : à partir de 1893, après son mariage avec Alice Hoschedé, il se consacre à une organisation radicale et à l'aménagement de la maison et du vaste jardin, sa véritable passion. Cette année-là justement, les propriétés voisines sont mises en vente et le peintre les achète, pour créer un vaste domaine, auquel il se consacre avec passion et ferveur. Le grand jardin de Monet à Giverny, avec l'étang où il cultive les nénuphars et le pittoresques pont japonais, objet de tant de tableaux. (Réf. Petit encyclopédie de l'Impressionnisme G. Crepaldi)

IMGP3049

Magnifiques floraisons, des palettes de couleurs, des parfums, des papillons, des abeilles...les pavots, les coquelicots, les roses, les ancolies, les bleuets, les pommes, les poires...

IMGP3052

IMGP3051

IMGP3050

IMGP2993

 Les Nymphéas

Claude Monet aime beaucoup le jardinage et s'occupe personnellement de choisir et de cultiver les plantes de son jardin : il privilégie en particulier les nymphéas, qui lui permettent de réunir dans ses tableaux deux thèmes qui lui sont chers : celui des fleurs et celui des reflets dans l'eau. Il commence à les intégrer à ses tableaux en 1895, quand il a déjà expérimenté avec succès sa nouvelle méthode de travail basée sur les "séries" d'oeuvres consacrées au même sujet. C'est justement à Giverny que Monet découvre que la réalité n'est jamais identique à elle-même, que le même sujet peut changer selon les conditions atmosphériques, les saisons et l'heure du jour où nous l'observons.

Dans les dernières années de sa vie, le peintre continue à travailler à son jardin : il parvient à convaincre les autorités et les autres habitants de Giverny initialement hostiles à ses projets  : à maintes reprises, en particulier en 1901 et en 1910, il réalise de nouveaux travaux d'agrandissement, qui transforment l'étang des nymphéas en une surface de près de mille mètres carrés.

Parmi les nombreux auteurs qui décrivent , souvent de façon enthousiaste, le jardin de Monet à Giverny, il y a le grand botaniste français Georges Truffaut, qui est fasciné par l'énorme quantité, mais plus encore, par la variété des nymphéas que l'artiste a cultivés avec amour et patience. Outre le nymphéas, Monet a également fait planter des bambous, des ginkgos et des arbres fruitiers, pour recréer une atmosphère aussi proche que possible de celle des jardins japonais.

Le 17 Juillet 1893, le peintre écrit une lettre au préfet de l'Epte, pour lui demander la permission des travaux d'agrandissement et de dévier une partie des eaux du fleuve pour alimenter l'étang dans lequel il cultive différentes espèces aquatiques. il demande en outre, la permission de construire un pont piétonnier, inspiré des ponts japonais. Il précise dans sa demande :

" Il s'agit de quelque chose qui a seulement des fins ornementales, pour le plaisir de la vue et aussi un motif qui lui permettra de trouver des sujets à peindre ". (réf. Petite encyclopédie de l'Impressionnisme G. Crepaldi) 

IMGP2973

IMGP2967

IMGP2976

IMGP2975__2_

IMGP2981 

Furtivement... "le Pont japonais"

IMGP2971

 Magnifique tableau bucolique.

Il ne reste plus qu'à installer le chevalet, préparer les pinceaux, les tubes de peinture, la palette ou les palettes...

Prochain billet : dans "L'intimité" de Claude Monet.

++++++++++++

Ci-dessous, un lien sur le Musée de l'Orangerie que j'avais visité il y a quelques temps. Les séries des Nymphéas y sont superbement mises en valeur. 

http://dodovanille.canalblog.com/archives/2009/03/07/12860884.html   

IMGP2975__2_