Retour au Jardin du Luxembourg, un peu plus loin

Au Musée

Grand ami de nombreux "Impressionnistes", il n'a participé à aucune de leurs expositions et ne s'est pas laissé ilfluencer par leurs styles et leurs recherches picturales.

Une très belle exposition lui est consacrée actuellement ici..

IMGP4622

HENRI FANTIN-LATOUR (1836 naissance à Grenoble-1904 mort à Buré dans l'Orne)

Resté dans l'histoire de l'art pour ses somptueuses natures mortes et pour les portraits de figures illustres de son temps (Manet, Baudelaire, Rimbaud, Verlaine...)

Henri Fantin-Latour est un peintre complexe, profondément indépendant dans un siècle marqué par les aventures collectives. Il laisse derrière lui l'image d'un peintre marginal, guidé par une conception très élevée de sa mission d'artiste. " Le travail artistique, c'est tout, je veux faire des chefs-d'oeuvre, il n'y a rien d'autre. C'est une consolation, c'est la seule chose qui peut faire consentir à vivre. " (Lettre d'Henri Fantin-Latour à ses parents. 19 septembre 1864)

Il étudie et copie avec une grande attention les oeuvres des peintres anciens, en particulier Véronèse et Rembrant, dont il retient l'utilisation de couleurs chaudes et denses. Après avoir fréquenté l'Ecole des Beaux Arts, il débute en 1861 au Salon et travaille pendant des années dans l'atelier de Courbet, qui le convainc d'abandonner les canons esthétiques froids et impresonnels de l'Académie et l'incite à adopter un réalisme aux formes simples et essentielles. En quelques années, il devient célèbre pour ses natures mortes florales. Ces compositions sont particulièrement bien accueillies en Angleterre.

IMGP4635

D'un tempérament introverti, volontiers solitaire, Fantin-Latour n'en fut pas moins prolixe. Il apparaît comme le dernier des romantiques pour les uns, le premier des symbolistes pour les autres. Un artiste intense et délicat cachant sous les glacis d'une peinture austère une sensibilité à fleur de peau (Réf. Musée du Luxembourg)

IMGP4629

Le parcours de l'exposition, est très bien défini, il permet de découvrir le Peintre et ses évolutions artistiques.

Espérance et courage (1853-1873)

Fantin passe de longues heures au Louvre en tant que copiste. Vouant un culte à la nature, le jeune artiste choisit pour modèle ses soeurs, disponibles et silencieuses.

IMGP4625

Ambitions et Innovations (1864-1872)

C'est entre ces années que l'artiste réalise ses tableaux les plus célèbres.

Un atelier aux Batignolles (Hommage à Manet)

IMGP4633

Nature et Vérité (1873-1890)

L'année 1870 est celle de toutes les confirmations pour le peintre. Ses natures mortes lui permettent de vivre convenablement et d'acquérir une certaine notoriété. Sans modifier les principes de son travail, il se tourne vers de nouveaux modèles. En 1876, il épouse Victoria Dubourg, elle aussi peintre de natures mortes

Peu connu de son vivant par ses compatriotes, on dénombre aujourd'hui plus de 500 toiles peintes par Fantin dans la maison familiale de Buré, dans l'Orne.

IMGP4637

IMGP4648

IMGP4647

IMGP4646

IMGP4640

FANTIN AU TRAVAIL. D'APRES LE NU

" Moi je suis fanatique de la photographie" (1888)

Photos conservées au Musée de Grenoble dont l'artiste s'en inspirera pour ses "Nues" une partie méconnue de l'oeuvre de Fantin-Latour

IMGP4652

IMGP4651

 Suivront ensuite, celle consacrée à "L'Anniversaire" (1876) intitulé aussi "Hommages à Berlioz" et enfin "les Féeries"

"Je me fais plaisir" (1869)

S'il peint encore des natures mortes, la musique, la mythologie ou même la fantaisie pure prennent le pas sur la réalité. De ses années d'observation intense du réel et de copie d'après les maîtres, il a acquis une maturité et une confiance qui l'autorisent à prendre de grandes libertés en termes de composition et dans l'application des couleurs (Réf : Musée du Luxembourg)

IMGP4656

Puis vint le temps de l'apaisement...

IMGP4654

IMGP4653

Et pour conclure sur ce peintre "hors du commun" si talentueux !

   Cette lettre que Henri Fantin-Latour envoya (le 20 Novembre 1901) à Otto Scholderer (ami et marchand de tableaux)

" Le tableau qui est là est un vrai type de ce que je fais journellement, jamais plus de fleurs ni de protraits. Je m'amuse à faire tout ce qui me passe par la tête, et j'ai le bonheur d'avoir un marchand qui m'achète ce que je fais, et que cela est bon quand on n'a plus vingt ans "

IMGP4623

Je ne peux que vous conseiller vivement cette exposition à voir jusqu'au 12 Février 2017

Ouverture tous les jours de 10H30 à 19H

Nocturnes les vendredis jusqu'à 22H