Lus cet été...

Découverte ! Je n'avais encore jamais lu Henning Mankell, bien m'en a pris, je savais qu'il était l'auteur à succés de nombreux romans policiers (les enquêtes de l'inspecteur Wallander) mais également un grand littéraire, dont de nombreux livres pour enfants.

Ambiance glaciale, c'est la première impression que j'ai eue au début de cette histoire. Puis, au fil des pages, le héros, se dévoile lentement. Pourquoi donc, Fredrik Welin, s'est-il retiré dans cet "igloo" d'une île de la Baltique, pourquoi cet exil volontaire, ce repli sur lui-même ? Que cache t-il, ou plutôt que ne veut-il pas admettre, reconnaître ? Puis, sa solitude voulue sera "dérangée" par la venue d'une de ses connaissances, une femme qu'il avait lâchement abandonnée, à partir de ce moment là, sa vie prendra un virage inatendu car c'est ainsi que "Les chaussures italiennes" franchiront le seuil de son "igloo" et ne le lâcheront plus. Viendra alors pour Fredrik le temps de la remise en question, des regrets, mais aussi de l'optimisme...

Un excellent moment de lecture, malgré le sujet un peu "froid", beaucoup d'émotion se dégage de ce récit.

IMGP3761

" Fredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique. A soixante-six-ans, sans femme ni amis, il a pour seule activité une baignade dans un trou de glace. L'intrusion d'Harriet, l'amour de sa jeunesse abandonnée quarante ans plus tôt, brise sa routine. Mourante, elle exige qu'il tienne une promesse : lui montrer un lac forestier, Frederik ne le sait pas, mais sa vie vient de recommencer. "

"Les Chaussures italiennes" une très belle histoire à chausser et à recommander.

++++++

 J'aime son écriture sobre et délicate.

Tatiana de Rosnay

" La Mémoire des murs"

L'auteure s'est inspirée d'un fait divers particulièrement horrible et atroce, l'assassinat de plusieurs jeunes filles à Paris par un tueur en série dans les années 1990.  J'admets, un sujet particulièrement terrifiant. C'est l'histoire d'une jeune femme qui vient de divorcer, à la recherche d'un appartement dans la capitale, elle finira par le trouver. Mais, très vite, une impression particulière, une sensation de malaise vont la tarauder. Elle apprendra très vite, le drame qui s'est déroulé dans ce lieu, dans cette pièce. Pour Pascaline, l'héroïne dont les blessures du passé vont resurgir, commencera alors, une quête étouffante, obsessionnelle. La folie la guette, va-elle la rattraper ?

Un roman noir, bref, et saisissant écrit avec beaucoup de tact. Aucun voyeurisme de la part de l'auteure (comme j'ai pu le lire ici ou là).

IMGP3601

" Lorsqu'on entre quelque part, on peut s'y sentir merveilleusement bien ou, au contraire, horriblement mal. Comme si les pierres s'imprégnaient de joie ou de chagrin pour plus tard s'en décharger et les restituer. Fraîchement divorcée, Pascaline, une informaticienne de quarante ans, vient de trouver l'appartement de ses rêves. A peine installée, elle apprend que ces murs ont été témoins d'un crime. lentement, par touches infimes, ce drame fait surgir en elle une ancienne douleur, une fragilité restée longtemps enfouie. Pour en finir avec son passé, elle se lance aLors sur les traces d'un tueur en série. Une quête qui ravive ses blessures et l'amène à la lisière de la démence. "

Un livre qui se lit d'une traite, malgré le sujet particulièrement dramatique à tous les points de vue.

De l'auteure j'ai lu et bien aimé "Elle s'appelait Sarah" (paru en 2007)  

++++++++

Les prochains sujets seront plus légers !

Bonne lecture à toutes et tous.