Je viens de terminer le dernier ouvrage écrit par Philippe Delerm

Une fois de plus ce fut un véritable enchantement.

Je suis une inconditionnelle de l'auteur (et de la famille...)

Ce journal, il l'a écrit du mardi 6 septembre 1988 au 31 décembre 1989.

Il y relate avec simplicité son quotidien,  comme à son habitude, ses tableaux et contemplations de la vie sont une vision joyeuse de tout ce qui l'entoure, il nous parle de sa femme Martine, de son fils Vincent, de sa profession, de ses élèves, sa famille, ses amis, son village de Beaumont le Roger, la nature...Mais également, de sa vie d'écrivain, ce journal est un peu sa "récréation" car en parallèle, il était en train d'écrire son premier roman "Autumn" sur les préraphaélites (je l'ai lu et vous en parlerez prochainement)

Cet ouvrage est une véritable thérapie contre la "sinistrose". Un excellent moment de lecture...certains passages font penser à notre propre vie. Savoir prendre le temps de s'intéresser et s'étonner des choses les plus anodines qui nous entourent !

 Philippe Delerm m'avait "enivrée" avec "Les eaux troubles du Mojito" il m'a exaltée avec ce "Journal d'un homme heureux"

IMGP4892

" Je me suis levé ce matin en pensant que la journée allait être bonne. Je crois que je me coucherai ce soir en me disant que je suis le plus heureux des hommes. Comment ne pas frissonner un peu à cette idée ? Je suis riche de ce qui manque à tout le monde : le Temps. "

Ce journal est celui d'un âge d'or.

Choisir de vivre à la campagne loin des milieux littéraires et parisiens.

Regarder par la fenêtre pousser les fleurs de son jardin au rythme des saisons.

Prendre le temps de vivre sa vie, d'admirer sa compagne, d'aimer son enfant.

Ecrire en pensant qu'on sera un jour peut-être, reconnu.

Philippe Delerm n'a tenu son journal qu'une année de sa vie. Il avait 37 ans. Bien avant le grand succés de "La Petite Gorgée de bière"

"Je n'ai sans doute jamais été heureux que cette année-là"

Il est donc temps de le prendre ce "Temps", se "poser" histoire de profiter de tout, de rien !!!

Je vous laisse en compagnie de Messieurs Philippe Delerm (lors de son passage à la Grande Librairie) et Vincent Delerm "Fanny Ardant et Moi"

A bientôt !

Philippe Delerm et le « Journal d'un homme heureux »

 

Vincent Delerm - Fanny Ardant et Moi