Un récit, dur, violent... Impossible de ne pas faire un parallèle avec les conflits d'aujourd'hui. Est-ce utopique d'essayer de monter une pièce de théâtre dans le Liban en guerre, d'essayer de rassembler toutes les différentes factions, essayer de faire jouer ensemble le temps d'une représention les ennemis de toujours, tenter d'oublier les haines, les colères, les révoltes... La guerre.

C'est ce grand défi, promis à son ami Samuel, que va essayer de réussir Georges, étudiant, militant de gauche, encore loin très loin de la réalité du terrain. Il partira pour Beyrouth plein de certitude, et comme un boomerang la guerre civile lui rappelera la réalité, l'atrocité, la tragédie d'Antigone.

Une histoire bouleversante, pleine de rebondissements, d'espérance, de tristesse et de découragement.

A lire absolument.

IMGP5974

" L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures de guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite, jardin saccagé. Samuel était grec, Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronnage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne... " Sorj Chalandon.

Je ne connaissais pas l'auteur. Je n'ai pas été déçue de la découverte. J'aime la sobriété de son écriture.

Sorj Chalandon est journaliste et écrivain. Après avoir travaillé à "Libération", il est aujourd'hui membre de la rédaction du "Canard enchaîné". Ses reportages sur l'Irlande du Nord et le procès Klaus Barbie, lui ont valu le prix Albert Londres en 1988. Il est notamment l'auteur du "petit Bonzi", "Une Promesse" (prix Médicis en 2006), "Mon traître", "La légende de nos pères", "Retour à Killybegs" (Grand prix de l'Académie française en 2011)

"Le Quatrième mur" Prix Goncourt des lycéens en 2013,

Prix Le Choix de l'Orient en 2013

Prix des libraires du Québec en 2014.

Au théâtre, "Le quatrième mur"  désigne un "mur " imaginaire situé sur le devant de la scène, séparant la scène des spectateurs et "au travers" duquel ceux-ci voient les acteurs jouer. (Réf: Wikipedia)