Une flânerie littéraire très originale et l'ombre de George Sand...

Grâce à ce petit livre très documenté, on découvre le "Paris de George Sand" les endroits où elle a vécu, fréquentés, aimés, détestés. Ses rencontres insolites dans ce Paris du XIXème siècle où Aurore Dupin naquit le 1er juillet 1804.

Quatre plaques gravent dans le marbre la présence de George Sand à Paris. Ces plaques nous rappellent l'itinéraire du parcours littéraire de la romancière.

Dans le 3ème arrondissement au 46, rue Meslay, son lieu de naissance le 1er Juillet 1804.

Au 31 rue de Seine dans le 6ème arrondissement, la romancière y habita en 1831.

Au 19 Quai Malaquais, toujours dans le 6ème arrondissement, elle y vécut de 1832 à 1836, c'est ici qu'elle y écrivit "Lélia"

Dernière plaque au 80, rue Taitbout dans le 9ème arrondissement, Square d'Orléans, elle y vécut au 1er étage de 1842 à 1847.

Bientôt une cinquième plaque devrait orner le 3, rue Racine dans le 6ème arrondissement, elle y vécut de 1851 à 1864.

DSC_0068

"On ne peut pas être femme à Paris à moins de vingt-cinq mille francs de rente!", déclare un jour Balzac à George Sand. La romancière, qui désire néanmoins dîner en ville et aller au théâtre à peu de frais, décide de sortir habillée en homme.

D'ailleurs très tôt habituée à porter une tenue de garçon à la campagne, Sand perpétue en ville le port de ce costume pratique et économique. Et les situations comiques qu'il induit amusent la romancière. Ainsi, rapporte-t-elle, le restaurateur Pinson "ne s'était pas plutôt accoutumé à dire Monsieur que je reparaissais en femme, et il n'arrivait pas à dire Madame que le jour où je devenais Monsieur"

Femme de lettres fortement attirée par Paris, synonyme de liberté et d'émancipation, Sand avoue toutefois "Rien de tout cela ne m'intéresse ni ne m'amuse. Paris n'est qu'un paradoxe." "

C'est un parcours littéraire sur les traces de George Sand que nous propose l'auteur.

Paris de plaque en plaque

Paris, entre ville et jardins, l'enfance et l'adolescence d'Aurore Dupin

Les séjours parisiens d'une jeune femme mal mariée

Les quais de la Seine ou les débuts d'un écrivain

De la rue Pigalle au Square d'Orléans "Le ménage Chopin"

De l'Odéon à la rue Gay-Lussac, l'avènement du Dramaturge.

Epilogue : Au Jardin du Luxembourg.

108811352

Pour les amoureux de la littérature, ce guide est fait pour vous, édité aux Editions Alexandrines, cet éditeur situé au 31, rue Ducoüédic 75014 Paris, en a fait paraître bien d'autres dans cette collection "Le Paris des écrivains" : Baudelaire, Dumas, Proust, Balzac, Sagan...

L'auteure Claire Le Guillou est chercheuse  rattachée à l'université de Brest, est spécialiste de la famille Sand. Elle a entre autres, réédité, préfacé et annoté "Callirhoé" de Maurice Sand et "Evenor et Leucippe" de George Sand.

Cependant, c'est à Nohant dans son Berry que George Sand aimait se ressourcer, elle adorait sa campagne berrichonne, elle affectionnait son jardin...

Elle meurt à Nohant le 8 juin 1876.

43152839_p