J'ai dévoré ce livre au ton ironique, badin voire sarcastique.

Une autobiographie humoristique, malicieuse et toujours cette petite touche philosophique que Jean d'Ormesson savait si bien partager !

C'est l'histoire d'un jeune homme de bonne famille, blasé, primesautier, critique envers son "monde", insolent, qui a des avis sur tout, pense détenir la verité, sa vérité, mais c'est sans compter sur la présence continuelle de son "Irascible et encombrant grand-père"...

Une lecture très agréable doublée de balades mouvementées dans les 'beaux quartiers" de Paris

IMGP9508

"Mon grand-père aimait le passé. Moi, j'étais comme tout le monde : je préférais les filles, et les baiser. Je ne pensais à rien d'autre. Je venais d'avoir seize ans. J'étais en terminale. Je préparais le bac. L'école m'ennuyait à périr. Et la vie encore plus. Je détestais le lycée, les lundis, la roulette russe des examens et, plus tard, les concours, la sombre noria des jours. Je détestais plus encore le monde autour de moi et la vie devant moi. Le monde me cassait les pieds, la vie me faisait peur. L'avenir avait l'allure d'un éternel lundi, d'un bac sans cesse recommencé. De temps en temps, à la maison, un imbécile me demandait ce que je voulais faire lorsque je serais grand. J'étais déjà assez grand : j'avais un mètre quatre-vingt-neuf. Je le ragardais avec fureur. Ce que je voulais faire ? Rien du tout, tête de lard. J'avais plutôt envie de mourir."

+++++++++++

Pour compléter et en savoir un peu plus sur la famille d'Ormesson, cet ouvrage riche en histoire chiné il y a quelques semaines

IMGP9751

"Symbole de continuité unique dans l'Histoire, les Ormesson ont fréquenté les allées du pouvoir cinq siècles durant. De François 1er à la Vème République, ils ont servi tous les régimes, sauf l'Empire. Hauts magistrats, grands administrateurs ou ministre sous la monarchie, ils ont participé à la Révolution, bon gré mal gré, et sont devenus, comme préfet ou diplomate, fonctionnaires de la Réublique. Jean d'Ormesson a pris certes " un autre chemin ". Mais derrière les diverses fonctions qu'occupent les Ormesson demeure le souvenir d'une longue lignée de serviteurs de l'Etat.