Une petite anecdote avant de développer

Lors d'une énième flânerie au rayon librairie du "Bon Marché" :-), je m’attardais devant les nouveautés Poche, lorsqu’une charmante dame s’approche de moi, et me conseille ce livre de Juliet Nicholson, dont honnêtement je n’avais pas entendu parler et encore moins lu des critiques. La charmante personne m’a résumé avec enthousiasme le contenu de ce roman, le sujet me plaisait ! J’ai fini par me laisser convaincre...

Je remercie cette personne j’ai dévoré cet ouvrage !

Juliet Nicolson appartient à une famille aristocratique anglaise, dans ce livre, elle nous parle des différentes femmes de sa famille. Sept générations toutes aussi indépendantes les unes, les autres. D’un quartier pauvre de Malaga à New-York en passant par la France  et l’Angleterre. Des portraits touchants, sans concession, en soulignant avec pudeur des dépressions, les différentes addictions et l’alcolisme mondain. Fourmillant d’anecdotes, le tout illustré par quelquels photos familiales permettant à la lectrice que je suis de mettre un visage sur différents personnages. 

DSC_0829 

 "Ce livre évoque sept générations de femmes d'une même famille. j'ai choisi l'ordre chronologique pour me pencher sur ces femmes apparentées par le sang ou les liens du mariage et voir ainsi quelles conclusions pouvaient être tirées de leurs histoires collectives. Je voulais essayer de les comprendre, de leur être reconnaissante là où je devais l'être, de leur pardonner là où je le pouvais."

Dans ces mémoires familiaux, Juliet Nicolson, la petite-fille de Vita Sackville-West, enquête sur le sens du souvenir. Des quartiers pauvres de Malaga au XIXème siècle à l'Angleterre frappée par la Seconde Guerre mondiale et le New-York des années 1980, le lecteur pènètre progressivement un milieu, l'aristocratie anglaise éclairée, aussi admiré que critiqué.

Un livre qui fourmille d'anecdotes de bons et moins bons souvenirs.

On ne s'ennuie pas un instant ! 

+++++++++++

 Pensée du jour !

IMGP1875