Je viens de terminer ce livre, je remercie mon amie Mimimi pour le conseil et le prêt.

Ce roman raconte l'amitié de trois jeunes filles noires dans l'Amérique ségrégationniste, raciste des années 60 à nos jours.

L'histoire de Odette, Clarice et Barbara Jean. Trois héroïnes attachantes, elles illuminent ce roman. Malgré quelques passages que j'ai trouvé un peu trop conventionnels, le fond de l'histoire est passionnante, je me suis attachée aux "Suprêmes", elles sont si dynamiques, pragmatiques, parfois loufoques et quelle résilience ! 

Ce que j'ai également beaucoup apprécié dans cette histoire, malgré leur condition de vie très difficile, injuste, incompréhensible, à aucun moment les sentiments de vengeance et de haine prennent le dessus. Nos trois amies sont au-dessus de tout cela, une très belle leçon de tolérance en prime !

DSC_0963

"Elles se sont rencontrées à la fin des années 1960 et ne se sont plus quittées : tout le monde les appelle "Les Suprêmes", en référence au célèbre groupe de chanteuses des seventies. l'intrépide Odette converse avec les fantômes et soigne son cancer à la marijuana sur les conseils avisés de sa défunte mère, tandis que la sage Clarice endure les frasques de son volage époux pour gagner sa part de ciel. Toutes les deux ont pris sous leur aile Barbara jean, éternelle bombe sexuelle que l'existence n'a cessé de meurtir. Complices dans le bonheur comme dans l'adversité, ces trois irrésistibles quinquas afro-américaines se retrouvent tous les dimanches dans l'un des restaurants de leur petite ville de l'Indiana : entre commérages et confidences, rire et larmes, elles se gavent de poulet frit en élaborant leurs stratégies de survie."

Un formidable roman.

 Réjouissant !

+++++++++++

Chez les "Suprêmes" tout se termine en musique, en leur honneur les voici... 

The Supremes - Stop In The Name Of Love